Bandeau
Circonscription de Saint Pierre de Chandieu
Slogan du site

Site de la circonscription de l’Education Nationale de Saint-Pierre de Chandieu

ABCD de l’égalité
Article mis en ligne le 11 novembre 2013

Le stéréotype, c’est une opinion toute faite, une représentation figée, caricaturale, concernant un groupe social. Les stéréotypes de sexe, ce sont ces croyances caricaturales concernant les groupes féminins et masculins, qui contribuent à dévaloriser le groupe féminin et à valoriser le groupe masculin, conformément à l’ordre social inégal des sexes. La psychologie sociale a montré que ces stéréotypes, qui nous ont été inculqués dès la petite enfance, agissent sur nous et déterminent nos attentes, nos jugements et nos conduites. Ceci est vrai en particulier par rapport aux enfants et aux élèves. (Eduscol)

La convention de 2006-2011 insistait plus particulièrement sur le développement de la thématique de l’égalité entre les sexes dans les divers enseignements et sur la notion clé de stéréotype, notamment au niveau des supports pédagogiques et des médias.

Mais un rapport de la HALDE (Haute Autorité de lutte contre la discrimination et pour l’égalité) paru en novembre 2008, faisait une analyse sur la « persistance des stéréotypes et discriminations dans tous les manuels scolaires."

La convention interministérielle 2013-2018 est porteuse d’une vision partagée : la réussite de tous et de toutes. Elle s’est fixé les objectifs suivants :
- acquérir et transmettre une culture de l’égalité entre les sexes
- renforcer l’éducation au respect mutuel entre les sexes
- s’engager pour une plus grande mixité des filières de formation et à tous les niveaux d’étude

Consultables en ligne :
http://www.education.gouv.fr/bo/2000/10/orga.htm

Puis BO n°5 du 1er février 2007 :
http://www.education.gouv.fr/bo/2007/5/MENE0603248X.htm

convention interministérielle 2013-2018
http://eduscol.education.fr/cid55235/convention-interministerielle.html

Rapport du Ministère de l’éducation nationale Ministère de l’enseignement supérieur. Edition 2013

Filles et garçons. Sur le chemin de l’égalité de l’école à l’enseignement supérieur

En ligne :
http://www.education.gouv.fr/cid57113/filles-et-garcons-sur-le-chemin-de-l-egalite-de-l-ecole-a-l-enseignement-superieur.html

Ce rapport établit que l’école continue à traiter inégalement les filles et les garçons et participe activement et passivement à la reproduction des stéréotypes de sexe traditionnels

Par les remarques qu’ils adressent aux enfants sur leurs comportements, les appréciations sur le travail scolaire réalisé par les filles et les garçons, les adultes transmettent à l’enfant leurs représentations et leurs attentes sur les rôles de chacun-e en fonction de son appartenance à un groupe de sexe.

On conçoit de cette façon l’importance que peut revêtir une pédagogie favorisant une « culture de l’égalité des filles et des garçons » dès l’école maternelle, par exemple en favorisant l’accès des enfants des deux sexes à la découverte et à la pratique d’activités (ludiques, sportives, etc.) habituellement destinées aux filles ou aux garçons.

On peut évoquer montrer des femmes importantes dans l’histoire, la vie sociale, la création artistique, les sciences et compléter les contenus en ce sens. Insérer des hommes et des femmes dans les contenus enseignés et prévoir cette présence le plus souvent possible dans les séquences et les projets éducatifs. ( cf La place des femmes dans l’histoire : Dermenjian et al., 2010 )

Il ne s’agit pas de donner plus d’importance aux filles mais de leur apporter des modèles qui leur ouvrent le champ des possibles ET aux garçons de les armer dans la communication émotionnelle afin qu’ils s’autorisent à exprimer leurs sentiments.

« Une vigilance de tous les instants » est requise de la part des enseignants pour pouvoir identifier les moments où sont en jeu des rapports de pouvoir entre les filles et les garçons, mais aussi entre enfants de même sexe. Il nécessite une grille de lecture particulière de ce qui se passe en situation d’enseignement pour être sensible à des scènes souvent banales et fréquentes, et pour pouvoir les transformer en occasions de questionnement.

des ressources :

Colloque « Filles, garçons : une même école ? »

Filles et garçons à l’heure de la récréation : la cour de récréation, lieu de
construction des identifications sexuées Sophie Ruel

Leila Acherar, Filles et garçons à l’école maternelle, juin 2013

cemea à quoi tu joues ? les p’tits égaux

www.centre-simone-de-beauvoir.com

matériel pédagogique

entretiens sur les représentations sexuées

bibliostéréotype
livres et albums
bibliographie
d’autres livres et albums
une séquence d’apprentissage

Plan du site Contact Espace rédacteurs RSS

2009-2021 © Circonscription de Saint Pierre de Chandieu - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.22